Cinémarseille

Un certain regard sur la ville

Agnès_Varda_(Guadalajara)_18_cropped

Agnès Varda pose ses bobines à Marseille

En 2013, c’était la Galerie d’Art d’Aix-en-Provence qui l’avait accueillie pour l’exposition « Les Bouches du Rhône d’Agnès Varda ». Aujourd’hui, c’est au tour du Gyptis. Shellac, le programmateur du cinéma, a consacré un week-end entier à la réalisatrice.

Sur la façade du Gyptis, l'artiste JR a affiché les photos des habitants du quartier

Au Gyptis, le cinéma pour tous

Depuis octobre, un nouveau cinéma a fait son apparition à la Belle de Mai. Nouveau ? Pas vraiment. Avant de rouvrir ses portes, le Gyptis avait été tour à tour un cinéma, créé en 1913, puis un théâtre à partir de 1987. La nouveauté, c’est le projet.